Comment sensibiliser vos collaborateurs à reconnaître une attaque de phishing ?

0
171

De toutes les attaques informatiques, le phishing reste aujourd’hui le plus fréquent. Il consiste à pousser les individus à divulguer des informations confidentielles (données identitaires, informations bancaires, etc.). Et pour parvenir à ses fins, le cybercriminel passe généralement par l’envoi de communications qui semblent provenir de sources légitimes (banques, collègues ou autres fournisseurs de services). Dans cet article, nous vous proposons quelques solutions pour sensibiliser vos collaborateurs, pour leur permettre de reconnaître et d’éviter une attaque de phishing.

Sommaire

Organiser une simulation d’attaques de phishing


Encore appelé l’hameçonnage en français, le phishing touche aussi bien les particuliers que les professionnels, sur les plans financiers et personnels. Pour contrer cette menace au sein de votre entreprise, il demeure primordial de prendre des mesures de sécurité concrètes, en misant sur la prévention. Et la meilleure manière de sensibiliser vos collaborateurs reste d’organiser une simulation de phishing. Celle-ci consiste à tester leur réaction en condition réelle, à travers des exercices pratiques.

Grâce à une simulation de phishing, vos employés pourront mettre en pratique les notions acquises lors des formations. Ils auront également l’opportunité d’appliquer les mesures de sécurité contre les cyberattaques et de réagir efficacement en cas de phishing. De plus, avec la simulation, vos collaborateurs apprendront à reconnaître les tentatives de phishing ainsi que les techniques employées par les cybercriminels.

Miser sur la formation des collaborateurs

L’une des meilleures manières de sensibiliser vos employés consiste à leur fournir les armes nécessaires pour se protéger contre le phishing. Par conséquent, pour leur permettre de reconnaître et de réagir efficacement contre ces types d’attaques, vous devez les former. Ce sera l’occasion de leur enseigner les techniques de phishing les plus fréquentes, les solutions efficaces pour les éviter, ainsi que l’attitude à avoir en cas d’attaque réussie.

Désormais, les cybercriminels ne pourront plus compter sur le manque de connaissances de vos employés pour s’introduire dans vos systèmes. Et pour encourager les bons comportements sécuritaires de vos collaborateurs, n’hésitez pas à récompenser les plus impliqués. Ceci les motivera à poursuivre leurs efforts pour protéger les données de l’entreprise.

Passer à la sensibilisation active contre le phishing


Pour rester à l’abri des cyberattaques et protéger vos informations confidentielles, vous ne devez pas vous contenter des formations. Nous vous conseillons aussi de sensibiliser activement vos employés sur les risques réels de phishing et sur la nécessité de leur prévenir.

Dans ce sens, vous pouvez organiser des ateliers interactifs et des séminaires dédiés. Ceux-ci vous permettront de partager des expériences de phishing et de parler des meilleures pratiques de sécurité. Et pour éviter que les employés oublient certaines mesures de prévention, vous pouvez également envoyer de manière périodique des messages de sensibilisation. À travers ces campagnes d’emailing, vous maintiendrez leur vigilance et vous leur rappellerez l’importance de la lutte contre le phishing.

Enseigner les meilleures mesures préventives

Comme expliqué plus haut, la formation reste la meilleure manière de sensibiliser vos collaborateurs. Elle leur permet de reconnaître les signes d’une attaque de phishing et leur fournit les mesures de sécurité adéquates. Mais pour éviter de devoir réagir à une intrusion, enseignez-leur les meilleurs gestes préventifs. Voici quelques conseils à suivre :

  • Éviter de cliquer sur les liens suspects ou provenant de sources inconnues ;
  • Installer des filtres antispam pour éliminer les messages frauduleux ;
  • Ne jamais saisir les données de sa carte de crédit sur des sites non fiables ;
  • Vérifier l’URL des liens (les sites sécurisés commencent par « https » et non « http ») ;
  • Utiliser un gestionnaire de mots de passe automatique en fonction du nom de domaine ;
  • Installer un logiciel de prévention pour bloquer l’accès aux sites de phishing ;
  • Maintenir les appareils et les logiciels à jour.