Poire à pipeter : description, mode d’emploi, prix et critères de sélection

0
646

Dans les laboratoires, la précision est de mise. Il faut à chaque reprise dans chaque dosage prendre la mesure adéquate. C’est ce qui permet aux chimistes, aux physiciens, aux pharmaciens et autres de réussir leurs recettes ou leurs expériences. Cette façon de fonctionner exige que dans les prélèvements et les distributions de liquide, l’on fasse le travail avec tact et justesse sans risque pour son corps. Habituellement pour employer une pipette, on tire la substance à l’aide de sa propre bouche. Ce geste n’est pas souvent sans inconvénient. Il suffit d’un geste de trop et les problèmes sanitaires sont les bienvenues. Pour régler ce problème, la poire à pipeter a investi le marché. Découvrez dans cet article le mode d’emploi d’une poire à pipeter, son prix et les critères sur lesquels baser son choix.

Qu’entend-on par poire à pipeter ?

Une poire à pipeter est un réservoir d’air. Elle sert à aspirer avec de l’air le liquide à l’intérieur d’une pipette. Les scientifiques dans les laboratoires ne sont pas toujours en possession de substances inoffensives. C’est ce qui fait que de temps en temps, ils se font du mal sans le vouloir. Par exemple, lorsque vous avez des substances toxiques pour l’organisme, des équivalents de poison dans votre petit laboratoire de fortune, cela implique qu’il vous faut agir avec prudence. Vous ne devez pas vous empresser. C’est risqué.

Les substances acides détruisent aussi bien la peau à l’extérieur comme à l’intérieur. Donc, une fois injecté, le liquide vous creuse le ventre de l’intérieur et détruit tous vos organes en quelques secondes. C’est pour ne plus placer les outils de prélèvement dans les laboratoires, que ce soit un laboratoire de fortune ou un laboratoire professionnel, dans la bouche. Cela évite les prises de risque inutiles.

Une poire à pipeter est un outil de laboratoire, plus précisément d’expérimentation. Il en existe de plusieurs types. Il y en a qui s’adaptent à toutes les sortes de pipettes : ce sont les universelles et d’autres qui ont été confectionnées pour des situations précises ou des types de pipettes précis. Cela dépend de votre besoin du moment. Il ne s’agit pas de choisir un outil parmi tant d’autres. Il convient de se faire aider d’un objet qui facilite la vie et met à l’abri de toutes les déconvenues. Les problèmes sont loin derrière vous, pour ce qui est de la précision. Entre autres choix à votre disposition, il y a :

  • les universelles. Ce sont les formes standards de poire à pipeter. Elles impliquent une mise en évidence de tous les paramètres de la physique classique. Vous avez à vider la poire de l’air naturel. La pipette est placée à l’autre bout de la poire, au niveau du tube de sortie et d’entrée. Elles sont généralement de couleur rouge ou rose ;
  • les modèles adaptés. Ces types de poire sont conçus dans des matières plus présentes dans la gestion des produits toxiques. C’est souvent suivant la toxicité de la substance ou sa viscosité. Cela implique des fois des changements de forme. Tout dépend du besoin principal du laborantin ou parfois du cordon bleu expérimentateur.

Mode d’emploi de la poire à pipeter

Pour utiliser une poire à pipeter, il ne faut pas être un grand connaisseur du domaine. Tout le travail à faire se trouve dans le doigté et la précision de vos propres gestes. C’est une question de vigilance.

La poire se vide difficilement de son contenu lorsque tout le processus n’est pas suivi à la lettre.

Il faut franchir chaque étape de la façon la plus probante possible.

La préparation

Elle est une phase cruciale dans tous les processus, tous les projets. Elle consiste à réunir toutes les conditions pour la mise en place du procédé. Vous allez entamer le travail en nettoyant la poire de fond en comble, puis en rajoutant la pipette nettoyée. Ensuite, il va y avoir le prélèvement. Les petits détails de la préparation se résument en quelques points.

  • Nettoyage de la poire et de la pipette.
  • Stérilisation des objets.
  • Mise ensemble des éléments.

Le prélèvement

Pour le prélèvement, vous avez à maintenir la soupape au-dessus de la poire à pipeter. Cela dépend de la version que vous avez. Généralement, sur les poires employées dans les laboratoires, le dosage est vérifié au niveau de la pipette. Vous devez commencer par vider la poire. Pour cela, tenez fermée la soupape de dessus et pressez la poire. Elle va libérer l’air contenu. Ensuite, vous plongez la pipette à son bout dans le liquide et appuyez sur la soupape de bas. Dès que vous atteignez ce stade, vous allez constater qu’il y a plus de liquide qu’il ne faut dans la pipette, videz petit à petit.

La distribution du liquide

Pour ce qui est de la distribution, il s’agit de la dernière phase de tout le processus. C’est le stade le plus pratique. Tout est une question de doigté. Plus haut, il est mentionné un cas de supplément de liquide dans la pipette. À présent, vous allez vider la pipette de son contenu encombrant. Il faut presser la soupape latérale. Grâce à ce geste, vous devez ramener le bas du ménisque jusqu’au trait. Cela vous permet de faire une mesure objective. Pour faire la distribution proprement dite, il ne vous reste qu’à appuyer avec mesure sur la soupape latérale jusqu’à ce que vous distilliez la dose voulue dans chaque récipient et le tour est joué.

Quel est le prix d’une poire à pipeter ?

À voir de plus près, cet outil est un gadget. Il y a de ces cordons-bleus ou médecins qui l’emploient. Il est certain qu’il en existe alors de plusieurs qualités. Tout dépend de ce que vous exercez comme activité et de votre travail dans l’immédiat. Pour un amateur, ce n’est qu’un outil de tous les jours pour s’amuser. Alors, à votre façon, réfléchissez au prix à y mettre.

  • Pour cuisinier: vous avez la possibilité de vous offrir une poire à pipette avec plus de deux euros. Ce sont des gadgets élémentaires pour la cuisine. C’est pour les cordons bleus principalement que cela a été fait. Il s’agit de les aider à améliorer la précision dans le dosage des épices pour la cuisson de leurs repas. Ce sont des amateurs comparés aux laborantins et aux chimistes qui risquent leur vie chaque jour en travaillant dans univers un peu flippant. Donc, si vous vous retrouvez dans cette catégorie de personnes avec peu d’affinités dans le milieu des laboratoires, il vaut mieux prévoir entre 3 et 21 euros.
  • Pour laborantins, scientifiques: les prix des poires à pipette ne sont pas bien différents au niveau des outils de laborantins ou scientifiques. Le seul problème qui se pose est que dans la réalisation du travail, moins le prix est élevé, plus la qualité est mauvaise. En tant que professionnel, vous devez avoir à vos côtés une boutique de professionnels. Cette dernière vous renseigne et vous livre à temps la bonne astuce pour avoir les dernières sorties en date. Vous aurez à dépenser au moins 7 euros. N’oubliez pas que les poires à pipette s’emploient avec des pipettes et que vous devez vous en procurer. Réalisez votre budget en conséquence.

Critères de sélection d’une poire à pipeter

À force de faire vos recherches et de lire sur le sujet, vous devez être assez édifié pour vous rendre compte de l’utilité de ce gadget. C’est à ce titre que l’on vous conseille de ne pas faire un choix quelconque. Assurez-vous de ce que cela peut vous être utile. En fait, il faut que ce soit ce que vous recherchez. C’est à ce prix que vous pourrez jouir de vos achats convenablement. Il faut prendre en compte certains critères.

Précision

Si vous avez pensé à acquérir un tel objet, c’est pour le bonheur d’être précis, de faire vos calculs en laboratoire et vos dosages avec la précision requise. Vous êtes à la quête d’un idéal, précis. C’est ce qui justifie votre engagement à vouloir que la poire à pipette soit dans le lot de vos outils de laboratoire. Mettez alors l’accent sur cette précision en testant l’instrument. Cela vous permettra de confirmer si c’est un bon outil ou pas. Vous passerez à un autre jusqu’à ce que ce soit le bon. Un bon laboratoire se contente de bons outils, pensez-y.

Facilité d’usage
La poire à pipette ne doit pas vous compliquer la vie. C’est votre article, votre produit. Grâce à lui, vous avez gagné en précision. Il faut également que vous puissiez gagner du temps aussi. En termes d’avancée scientifique, quelques secondes sont cruciales. Il faut miser sur les outils dont vous maitrisez le fonctionnement. Ainsi, vous ne serez pas obligé de vous emmêler les pipettes durant vos expériences.

Entretien simple

En laboratoire, les outils sont propres et faciles à entretenir. Au cas contraire, les substances risquent de se mélanger pour fausser vos travaux. À votre tour de faire preuve de discipline et de tact. Chaque pipette peut contenir certaines substances précises. Il y a de ces poires qui s’effritent parce qu’elles n’ont pas été conçues avec la bonne matière. Cela ne facilite pas l’entretien. En plus c’est une complication en excès dans votre laboratoire.

Capacité d’adaptation

Mieux vous les entretenez, plus longue est leur durée de vie. Avec les poires, comme avec tous les instruments de laboratoire, l’entretien est primordial. En dehors de ce paramètre, il vous est impératif de vérifier que toutes les pipettes, au moins, la majorité peut s’adapter à votre poire. Si elle est utilisable avec un grand nombre, cela va limiter vos dépenses à l’avenir. Faites le tour de la question avec votre fournisseur. Certaines marques s’investissent dans la fabrication des universelles. Si votre expérience avec les poires standards ne vous plaît pas, vous avez toujours l’option poire personnalisée.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here